Auberge à la frontière belge

L'ArsFIGURA dans le Losheimer Ardenner Cultur Boulevard présente un vieux pub de contrebandiers avec des poupées humaines en mouvement.

Une bouteille d'alcool qui ne se vide jamais


Une technologie sophistiquée fait bouger Zecher

Les initiateurs du Boulevard des Ardennes Cultures tentent sans cesse d'affiner et d'améliorer leurs expositions. A la recherche d'un projet vivant pour leur ancienne ruelle, les entrepreneurs ont trouvé le jeune "constructeur de distributeurs automatiques" Sébastien Boucherit. Ce Bruxellois, qui a réellement appris le métier de biologiste, travaille depuis plusieurs années à la restauration d'instruments de musique mécaniques anciens et à la construction de mannequins mobiles. Les responsables du salon ont été directement enthousiasmés par les compétences du spécialiste et l'ont engagé directement pour quelques points forts. Un bar de contrebandiers devrait être là. Comme le grand-père de la famille Balter d'aujourd'hui avait déjà un tel pub directement à la frontière, il était évident qu'il devait être reconstruit. Le "Gasthof zum Bahnhof" a été ressuscité.

D'abord, il y a le barman qui se saoule tout le temps sans vraiment se saouler. C'est une technique extrêmement sophistiquée. Avec différents moteurs, pompes et tuyaux, le fabricant de distributeurs automatiques a réussi à créer un décor réaliste qui fascine chaque visiteur. Deux buveurs, chacun lançant leur coupe pour une course, ont envoûté les spectateurs. Quand le pianiste frappe aussi les touches et la musique des années 20, le décor est parfait.